Indemniflight,
la nouvelle start-up
de l’incubateur IT,
Efrei Entrepreneurs.

Indemniflight, start-up co-fondée par Edouard Delgatte – élève-ingénieur de l’Efrei [Promo 2016] -, vient d’intégrer l’incubateur IT du groupe Efrei, Efrei Entrepreneurs. Via une plateforme online, la jeune entreprise propose un service de défense des droits des passagers aériens en cas de retard, d’annulation ou de surbooking sans engagement de frais de la part du client.

Le saviez-vous ? Seulement 28% des passagers aériens connaissent leurs droits et 6 % des personnes pouvant prétendre à une indemnisation, l’obtiennent. C’est face à ce constat stupéfiant qu’est venue l’idée de monter un service pour aider les passagers à faire valoir leurs droits selon la législation en vigueur depuis 2004 en Europe.

Edouard Delgatte, ancien Junior-Entrepreneur à SEPEFREI, effectue alors, dans le cadre de son double-diplôme, sa « Mission bras droit » du Mastère Spécialisé Entrepreneur à Grenoble Ecole de Management et sa mission de stage de fin d’études à l’Efrei. Sous l’impulsion de Laurent Piepszownik, PDG de Umanis, il est chargé de mener une étude de faisabilité du projet.

« En étudiant ce projet dans le cadre de mon Master Spécialisé en entrepreneuriat, j’ai été vraiment surpris par le nombre de passagers qui ne réclamait ou n’obtenait pas leur indemnité, raconte Edouard. Lorsqu’on a commencé à démarcher les compagnies aériennes, on a rapidement compris pourquoi… On en voit des belles tous les jours ! Certaines compagnies aériennes sont vraiment réticentes à l’application des règlements européens dans leur secteur. Et elles ne se privent pas de noyer le poisson quand elles en ont l’occasion. Que voulez-vous que leurs clients fassent ? C’est pour cette raison que nous sommes convaincus qu’Indemniflight est utile. Au travers de notre service, les particuliers se fédèrent, en quelque sorte, pour faire respecter leurs droits plus efficacement. On aide David à battre Goliath ! »

Entourée par un réseau d’experts juridiques, Indemniflight prend en charge toutes les formalités administratives pour obtenir l’indemnisation des passagers. Si besoin,  le dossier est même porté devant la justice sans que le client n’ait à débourser un centime. Côté business plan, c’est sur l’indemnisation versée par la compagnie aérienne que la start-up se rémunère à hauteur de 25% du montant total.

En savoir plus sur Indemniflight >

 

On aide David à battre Goliath

Edouard Delgatte [Promo 2016] Co-fondateur d'Indemniflight
01/07/2016